Les politiques touristiques entre les Etats-Unis et le Canada

Les politiques touristiques entre les Etats-Unis et le Canada

trump au canada

Les différences de politique touristique entre les Etats-Unis et le Canada

Les formalités pour voyager aux Etats-Unis

Aussi bien pour aller aux Etats-Unis qu’au Canada, des formalités administratives se doivent d’être remplies. En la matière, l’élection de Donald Trump n’a pas radicalement changé la donne pour les voyageurs en partance de France ou d’Europe. Si le récent décret anti-immigration ferme les frontières américaines aux ressortissants de sept pays (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen), aucun changement n’a été réellement mis en place pour les citoyens d’autres pays à travers le monde. Depuis la France, il est donc toujours possible de se rendre aux USA sans visa, à condition de disposer d’une autorisation électronique, l’ESTA, obligatoire depuis 2009.

 

Même pour une simple escale sur le territoire américain (notamment pour un long voyage vers la Polynésie), il est indispensable de posséder un ESTA avant l’embarquement, sans quoi vous ne serez pas autorisé à monter à bord de l’avion. L’ESTA est un document valable pour une durée de deux ans, qui s’obtient en remplissant un formulaire sur le site dédié, avant de réaliser un paiement par carte de crédit. En cas de voyage à plusieurs, chaque membre du groupe devra faire une demande d’ESTA séparée et s’acquitter des frais correspondants. Pour un séjour de longue durée sur le sol américain, l’ESTA n’est plus suffisant : il vous faudra procéder à une demande de visa.

 

usa et canada

Des différences plus marquées à l’avenir ?

Les décrets migratoires mis en place par Donald Trump dès le début de sa présidence ont fait craindre des difficultés d’accès au territoire américain pour les étrangers. A l’heure actuelle, et ce malgré des déclarations tapageuses, il n’en est rien. Pour un voyageur français, il n’est pas plus difficile de se rendre aux Etats-Unis qu’au Canada.

A court terme, la crainte d’une politique agressive de Trump en la matière a freiné les réservations à destination des Etats-Unis depuis l’Europe et tendu les relations entre les deux pays, de nombreux Américains se disant tentés d’émigrer au Canada. A long terme cependant, il y a peu de chance que de fortes différences apparaissent dans les conditions d’accès aux deux pays. Déjà les plus stricts au monde, les contrôles américains à l’immigration ne devraient pas évoluer dans les prochains mois ou les prochaines années. Les demandes de visa sont quant à elles soigneusement étudiées et les informations demandées pour se voir délivrer l’ESTA ne devraient pas être modifiées.

Le seul changement notable concerne le sort des migrants, qui sont des milliers à quitter les Etats-Unis pour le Canada de peur d’une expulsion prochaine. La différence de positions en matière d’immigration entre les deux pays explique cette tendance observée depuis le début de l’année 2017. Pour les voyageurs européens en revanche, la présidence Trump ne devrait rien changer sur le plan touristique. Evoquée par certains journaux américains, la possibilité de rétablir les visas  ou AVE Canada pour les touristes européens n’a aucune chance de voir le jour, tant pour des raisons logistiques qu’économiques.